Comment les politiciens communiquent-ils ?

A J-1 du second tour des élections 2017 on est en droit de se demander comment nous en sommes arrivés là. Candidats après candidats, nous allons étudier leurs affiches, leurs plaquettes et autres moyens de communication mis en place pour arriver jusqu’a la victoire.

les-affiches-des-onze-candidats-a-la-presidentielle-mauretna-1491769840
Les derniers de la classes

On remarquera la forte utilisation du rouge dans les affiches Nathalie Arthaud (0,64%) et de Philippe Poutou (1,09%). Ce n’est pas vraiment une surprise puisque c’est la couleur typique du parti communiste. Sur ces deux affiches on remarque clairement que le but n’est pas de mettre en avant le candidat mais plutôt le parti (présence des logos).
Concernant l’affiche de Jean Lassale (1,21%), la photo choisie ne met absolument pas le candidat en valeur (notamment à cause de l’éclairage).
Jacques Cheminade (0,18%) quant à lui a fait un choix assez étrange pour sa photo, puisque sa tête est coupée et que l’on voit une grande partie de son corps. On notera que M. Cheminade est le seul à utiliser la couleur jaune, qui ne fait référence ni à la droite ni à la gauche. Cette couleur est celle du bonheur à croire qu’aller sur Mars nous rendra plus heureux.
Ne reste plus que François Asselineau (0,92%) qui à une affiche assez classique. Il est habillé en bleu est a un visage assez fermé qui prône une idée de conservatisme que l’on retrouve également dans son slogan « un choix historique ».

Les moyens moins

C’est dans cette catégorie que l’on retrouve Nicolas Dupont-Aignan (4,70%) et Benoit Hamon (6,36%).
On remarquera que Benoit Hamon utilise sur son affiche la couleurs rouge, mais également du vert afin de faire ressortir son alliance avec les écologistes. En revanche, le choix du fond blanc ne semble pas vraiment judicieux, puisque celui-ci ne transmet rien à part une idée de neutralité. Ce n’est en général pas ce que recherche les électeurs chez un candidat.
L’affiche de Nicolas Dupont-Aignan respecte plutôt bien les codes de la droite avec la forte présence du bleu. Dans sa plaquette il inclut des touches de vert, en l’absence de candidats écologistes, ce qui n’est pas une mauvaise idée d’essayer de s’approprier ces électeurs.

Les moyens plus

Arrivés presque au sommet, ces deux candidats ne passeront cependant pas au second. Il s’agit bien évidement de Jean-Luc Mélenchon (19,58%) et François Fillon (20,01%).
L’affiche de François Fillon se démarque par le fait que son slogan soit beaucoup plus présent que son nom. On voit donc clairement que c’est un candidat qui n’est pas en déficit de notoriété.
Mélenchon, bien qu’étant un candidat d’extrême gauche a choisi pour cette campagne de ne pas mettre la couleur rouge en avant. Une façon de montrer qu’il n’est justement pas si extrême. On remarquera aussi que son affiche a été « lissé », mais également toute sa communication en règle générale. C’est certainement grâce à cela que Jean-Luc Mélenchon réussit à fédérer autant d’électeurs.

Plus d’informations sur la communication de Jean-Luc Mélenchon via l’émission Quotidien.

Les vainqueurs du premier tour

C’est dans cette catégorie que l’on retrouve les deux finalistes Emmanuel Macron (24,01%) et Marine Le Pen (21,30%).
On avait pourtant bien remarqué que cette dernière avait entamé une communication bien plus lisse que celle de son père. D’ailleurs, ce n’est plus la peine de parler de lui.
En effet, Marine s’émancipe depuis un certain temps déjà. Cela se retrouve sur son affiche où, comme par hasard (ou pas) le nom « Le Pen » n’apparait pas. Jean-Marie Le Pen fédérait autour du symbole qu’est Jeanne D’Arc, mais Marine, elle, change les codes et utilise dans sa plaquette l’image du Mont Saint Michel. Symbole assez subtil de la France provinciale mais aussi de l’Eglise.
Macron quant à lui fait l’exploit d’arriver en tête en créant son propre parti et en ne partant de rien. Son charisme n’y est certainement pas pour rien et l’utilisation du Big Data non plus.

Si vous voulez plus d’informations sur les différentes affiches, n’hésitez pas à consulter l’avis d’un professionnel.
A l’aube du second tour, il ne faut cependant pas oublier que ce n’est pas parce les candidats ont une bonne communication qu’ils ont un bon programme.

 

Jade V.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*